Lycée des Métiers de l'Aérien Aristide Briand
Lycée des Métiers de l'AérienAristide Briand

Certificat d'Aptitude Professionnel RCI

(Réalisation en Chaudronnerie Industrielle)

Réservoir pour avion de chasse, boitier d'ordinateur, tour d'éolienne, charpente, boite aux lettres... les produits fabriqués par le constructeur d'ensembles chaudronnés sont multiples. A partir du dessin de définition, le titulaire de ce CAP travaille par déformation de feuilles de métal d'épaisseur fine ou moyenne (tôles, plaques, profilés...). Après traçage, il procède au découpage (plasma, laser, jet d'eau...) et à la mise en forme du métal (pliage, roulage, cintrage...). Il est capable d'installer les outils et d'assurer les réglages, la programmation et la conduite d'une machine-outil semi-mécanisée ou à commande numérique. Enfin, il contrôle la qualité et la conformité des pièces qu'il a réalisées avant d'effectuer l'assemblage de l'ouvrage (par soudage, boulonnage, rivetage...). Il assure par ailleurs la maintenance préventive de ses outils de travail. Il accède à l'emploi comme chaudronnier tôlier, chaudronnier tuyauteur, chaudronnier soudeur...

Source: ONISEPTV

Source: ONISEP-YV

Nature du travail

Étudier le plan

Du chauffe-eau à la centrale nucléaire, le soudeur assemble les pièces réalisées par d'autres professionnels. Cet homme de finitions commence par étudier le plan d'ensemble du produit à réaliser, afin de repérer la position relative de ses différentes pièces.

Choisir le procédé

Il prend connaissance des documents techniques, qui indiquent, notamment, le procédé à mettre en oeuvre (soudage à l'arc électrique, soudage semi-automatique...). Dans le même temps, il prévoit les déformations du métal qui peuvent survenir, afin de les réduire le plus possible.

Régler les machines

Il prépare ensuite son poste de travail : installation et réglage des matériels, mise en place des équipements de protection (gants, masque à verre filtrant...). Puis il exécute les opérations de soudage proprement dites.

Contrôler la qualité

Le soudeur contrôle ensuite la qualité du travail effectué.

Selon les entreprises, il peut également fabriquer les différentes pièces du produit à réaliser. Il utilise alors les techniques de découpe des métaux, déformation (par emboutissage, perçage...).

Compétences requises

Responsable et consciencieux

La soudure doit être parfaite. Il en va de la responsabilité légale du soudeur. Le professionnel doit mettre sa dextérité au service de produits ou d'équipements mécaniques ou électriques. Faire preuve de conscience professionnelle et d'autonomie est indispensable dans ce métier.

Résistant et habile

Il faut aussi une bonne vue et une résistance à la fatigue musculaire et nerveuse. L'habileté manuelle va de pair avec la précision et le sens de l'organisation. Du travail du soudeur dépend toute la fiabilité d'un ouvrage.

Connaître les métaux...

Le soudeur doit également savoir lire des documents techniques, découper des pièces métalliques et leur donner forme. Des compétences en travail des métaux (proches de celles du chaudronnier...) sont donc souhaitables.

... et les machines complexes

Par ailleurs, la robotisation et l'automatisation gagnent du terrain, notamment dans la production en grande série. Le soudeur doit donc être capable d'utiliser des machines complexes, telles que les cellules robotisées de soudage à l'arc ou les machines à souder par faisceau d'électrons...

 

120 avenue Aristide Briand

93150 Le Blanc Mesnil

ce.0930831y@ac-creteil.fr 

Tél: 01 48 67 12 13

ACCES A L' ENT DU LYCEE

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© lycee Aristide Briand